Déploiement automatisé et livraison continue, pile ou face ?

Télécharger et installer Eclipse IDE -mon premier programme Java - miaffo.net

Toutes ces dernières années, nous avons tous vu évoluer les technologies d’amélioration des process de livraison des applications. Aujourd’hui certaines entreprises à tort ou à raison se posent encore la question de savoir jusqu’où pousser les tests unitaires. Dans cet article, j’apporte des éléments de réponses par un cas assez récurrent dans l’intégration des flux ESB. Déploiement automatisé et livraison continue, pile ou face ? Où en êtes-vous ?

Les tests unitaires sont nickels

Lorsque vous développez des flux, et les déployez sur un environnement d’exécution. Généralement si vous suivez les étapes des bons développeurs, tout se passe toujours bien lors du déploiement. Cependant il peut arriver que notre déploiement se passe mal alors que sur le poste local, tout est nickel. Oui cela arrive même aux meilleurs, et lorsqu’on est devant ce cas, et que le métier doit faire les derniers tests d’acceptation, c’est la panique totale. D’autant plus que le Chef de projet va enchainer les “alors, ça avance ?”.

En ce moment, beaucoup paniquent et commencent à se demander pourquoi ce sont les mêmes qui doivent développer et s’occuper de l’intégration. Pourtant votre travail de développeur ne doit pas s’arrêter à pondre du code ou à tirer les traits sur les BusinessWorks TIBCO Studio for Designers. Vous devez maitriser le processus de bout en bout. C’est à dire de l’installation des composants TIBCO jusqu’à l’exploitation avec TEA.

Alors ça avance ?

Vous y étiez presque, donc l’archive a bien été déposé sur le serveur, le déploiement s’est même effectué correctement. Seulement sans vérifier le bon démarrage de l’application, vous vous êtes empressé d’envoyer votre jolie communication à votre chef, pour annoncer la mise en recette de votre application. Et voilà votre Chef de projet qui transfère votre message en mettant tout le monde en copie. Le métier est informé et comme très souvent tout le monde était pressé mais rien ne se passe pendant 2 semaines.

En ce moment, tous paniquent et commencent à se demander pourquoi ce sont les mêmes qui doivent développer et s’occuper de l’intégration. Pourtant votre travail de développeur ne doit pas s’arrêter à pondre du code ou à tirer les traits sur les BusinessWorks TIBCO Studio for Designer. Vous devez maitriser le processus de bout en bout. C’est à dire de l’installation des composants TIBCO jusqu’à l’exploitation avec TIBCO Enterprise Administrator, en passant par le développement bien entendu.

Et Hop c’est parti pour la recette métier

Comme d’habitude, c’est jeudi à partir de 16h que tout s’accélère. Il faut tout tester pour que le lundi l’application soit en production. Tout le monde a oublié que l’application est en Recette depuis 2 semaines et personne n’a rien fait pour savoir si elle fonctionnait.

Premier test, rien ne se passe. Deuxième test et toujours rien, même pas une erreur. Vous avez surement connu ces genres de situations où vous souhaitez même que l’application vous remonte une erreur mais au moins qu’elle vous dise quelque chose. Malheureusement l’application ne réagit pas. C’est la panique !! Comme la communication avait pris l’ascension c’est aussi comme cela qu’elle va prendre la descente.

Il est 17h et le Chef de projet vous envoie un mail, mais vous n’avez même pas eu le temps de le lire, car la vitesse avec laquelle il est venu vous voir est supérieure à la vitesse de la traversée des routeurs. Vous n’avez rien vu venir, et lui, il vous demande sans aucune entrée en matière et surtout sans transition aucune “tu as vu quel est le problème ?”. Et là gros plantage, 30 secondes sont passées, vous êtes abasourdi. En fait vous ne savez même pas de quoi il parle votre Chef de projet. Sans avoir eu le temps de vous mettre dans le contexte, il ajoute ce qui suit.

“Ton dernier flux que tu as déployé ne fonctionne pas”.

Vous avez bien compris, c’est votre application qui ne fonctionne pas. Sauf que vous l’avez déployé il y a 2 semaines. Et là vous devez respirer à fond avant de demander ce qui ne marche. Lui-même il n’a rien demandé à l’équipe en charge des tests. D’ailleurs ils n’ont rien compris du dysfonctionnement ; et pour vous en convaincre, les logs ne vont pas vraiment vous aider. Ainsi c’est comme cela, ça ne pouvait pas être autrement. A partir de maintenant, tout ce que vous allez dire pourra être utilisé contre vous. Et vous n’avez surtout pas le droit de dire que ça fonctionnait en local. Le moment est alors venu de penser à cet article sur le Déploiement automatisé et livraison continue.

Dans le prochain article, je vous donnerai les accélérateurs pour trouver rapidement la cause du démarrage de votre application sur TIBCO BusinessWorks 6. Mais en attendant, pensez à à vous mettre sur le chemin de l’automatisation des procédures de test et de déploiement de vos applications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *